HISTOIRE DE L'ÉCOLE

Sans revenir sur les "disputes" entre clergé et laïques qui font l'objet du chapitre intitulé "La guerre scolaire à Caudiès", chacun voulant affirmer sa suprématie sur l'instruction, les enjeux ne concernent pas seulement les hommes et leurs idées mais également les bâtiments.

Il y eut d'abord les Maisons d'école,  locaux prêtés ou légués par des particuliers au clergé catholique, comme l'école du Presbytère.

Puis la commune investit, en général avec l'aide du conseil départemental voir de l'état, dans 3 bâtiments successifs:

          - l'école de la rue de la gare (actuelle rue de la poste),

          - les "Anciennes Écoles"

          - le groupe scolaire actuel Jean Joseph Morer

Le Journal des Pyrénées Orientales du 8 juin 1844 relate des subventions accordées

1867

1877, dans les délibérations du conseil des Pyrénées Orientales figure la construction d'une école communale pour les filles (gallica.bnf.fr)

école travaux 1895
gallica.bnf.fr

École du Presbytère

il s'agissait d'une école maternelle privée, " dans la grande maison jouxtant le pré communal, qui appartenait par donation à l'évêché de Perpignan, dotée d'un grand jardin. " (In "la vie des descendants au cours du XXème siècle" de Simone Boyer)

Sur le recensement de la population de Caudiès de 1931 figure  encore Jeanne Séguin  née en 1889, comme institutrice libre. Elle habite chez le curé Jean Jouret  avec sa soeur Eulalie (1892) et sa mère Marie (1857).

École rue de la gare

1862 Sur la liste des donateurs de la Société du Prince Impérial

 

instituteurs 1862
gallica.bnf.fr

En 1896, l'instituteur Flamand quitte Caudiès alors qu'arrive Mr Pouget.

instituteur 1896
ressourcespatrimoines.larégion.fr

En 1901

école travaux 1901
gallica.bnf.fr

Anciennes Écoles

Recensement  1931

Xetxu René né 1902 Perpignan instit
Xtxu Lucienne 1903 Estagel      instit
Barbié Jean 1895 Sournia instit
Saut valentine femme d’un gendarme instit

 

École Jean-Joseph Morer

Ce nouveau groupe scolaire s'est ouvert pour la rentrée scolaire 1967-1968.

C'est Violette Rieubernet qui en a assuré la direction depuis l'ouverture jusqu'à sa retraite.

Inauguration
Inauguration