Parc Jean Jouret

Dans le Messager de Notre-Dame de Laval, il est écrit que " l'Oeuvre de Notre-Dame de La Val a pour but de restaurer... le domaine entier de Notre-Dame qui est actuellement un petit désert et qui doit se transformer en de magnifiques bosquets, agrémentés d'allées, de fontaines et de bancs.

Envoyer vos dons et offrandes à M. l'abbé J. Jouret  curé de Caudies-De-Fenouillèdes (Pyr.or.)."

L'abbé Jouret s'était entouré des jeunes du village qu'il emmenait en randonnée, pour planter les cyprès du parc. Parmi ces jeunes, Suzanne et Simone Boyer ont participé aux plantations, comme le rappelle Dany Orbillot (belle-fille de Suzanne Boyer).

Dans le Messager de Notre-Dame de La Val (octobre 1934), Joseph Armagnac fait un compte-rendu des fêtes du 15 août, et concernant le parc, il écrit:

"...Il faudra maintenant être bon pour les pauvres arbustes qui s'efforcent de verdoyer sur les flancs ensoleillés de la sainte colline. Un bassin destiné à recueillir les eaux de la source miraculeuse de Saint Gaudérique sera construit et permettra l'arrosage des terrasses fleuries, coin ravissant qui enchâssera dignement les oeuvres d'art que nous devons, les ayant reçues des générations passées, transmettre respectueusement intactes aux générations à venir."

Alors que l'abbé Gabriel était le curé de Caudiès (1951-1976), une plaque commémorative en hommage l'abbé Jouret, créateur du parc a été commandée. A priori une cérémonie avec messe a été organisée un 26 septembre.

Dans la brochure à l'usage des touristes, éditée par la Mairie, sous la mandature de Jean Marty (après 1989), figure le texte suivant concernant "ENSEMBLE LAVAL SAINTE ANNE ET LEUR ENVIRONNEMENT".

Photo extraite de la brochure "Caudiès vous accueille en Fenouillèdes".
Photo extraite de la brochure "Caudiès vous accueille en Fenouillèdes".