Portail de Nostro Damo de Douno Pa

Il est minutieusement décrit par François Fabre en 1969 dans son livret "NOTRE DAME DE LA VAL" et d'après Joseph Armagnac, il aurait été emprunté par le pape Urbain II, venu visiter l'Abbaye d'Alet (évènement discuté).

Jean-Paul Tricoire, qui fait régulièrement visiter le site de Notre-Dame de La Val  à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine apporte ces précisions (et ses photos):

La porte de Douno Pa était la porte nord de l'ancien cimetière de Caudiès  qui était situé autour de NDL.

La statue de la vierge, en marbre blanc du XIV° siècle, de provenance inconnue, y a été installée en 1683, comme il est indiqué sur la fiche technique extraite de l'inventaire des Vierges à l'Enfant  médiévales réalisé par le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine.

 

 

 

Le linteau, les colonnes et les chapiteaux romans, du X° siècle,  provenaient de l'ancienne église désaffectée de Saint-Jacques de Castel-Fizel. Ils y ont été installé en 1792 (*).

* archives départementales.

Dans la revue FENOUILLÈDES n°40, Philippe Coquin qui a pu étudier un livre de comptes de la Fabrique de Caudiès datant du XVIIIe siècle, conservé aux archives départementales,  a retranscrit les dépenses concernant l'Arc de Douno Pa:

"Il est d'abord payé trois livres à Antoine Bénazet et Barras, maçons, pour deux journées employées "à abattre l'arc de saint jaume", puis huit livres dix sols à jean François Paris et Joseph Maurice pour avoir charrier, depuis le bord de la rivière, les pierres de taille constituant l'arc. Joseph Bilhès, appelé en renfort, sera rétribué neuf livres...la charrette endommage sérieusement une pièce de terre appartenant à Antoine Poutou qu'il fat dédommager ..."

 

François Fabre a publié la légende de Douno Pa, dans "FOLKLORE" Revue trimestrielle d'ethnographie méditerranéenne (1978 n°4).

Estampe de Paul Balmigère
Estampe de Paul Balmigère
Vers 1986
Vers 1986
Porte de "Douno Pa"
Porte de "Douno Pa"