Montauriol

François Fabre rapporte une légende:

 

..."En effet, dans cette dernière localité, il était dit que trois géants avaient, dans des temps fort anciens, élu domicile à

Montauriol, lieu situé dans le territoire de Caudiès, en bordure de la Forêt des Fanges. 

Quelles étaient les ocupations de ces nouveaux venus? Personne ne l'a dit. 

 Mais, là où on est affirmatif, c'est quand il s'agisait de la force inouie des géants."

Le premier recensement de la population qui date de 1841 (archives.cd66.fr) signale la présence du couple Antoine Jourda, cultivateur et sa femme Jeanne Vidal ainsi que leurs 2 filles Marthe et Marie.

Sur le recensement de 1856,  figure 1 ferme habitée par Louis Rieuvernet, 41 ans, cultivateur, sa femme Marie Didiot et leurs 2 filles.

En 1866, sont groupés Montauriol et les Adoux.

Le recensement de 1876 note le couple Benoît Cabanié- Marie Anne Dupoy que l'on va retrouver sur le recensement de 1886 occupant alors l'une des 2 maisons de Montauriol. Ils sont alors agés d'environ 75 ans.

L'autre maison abrite le couple Baptiste Rieuvernet 32 ans, sa femme, ses enfants Étienne, Augustine et Pauline, ainsi que sa mère de 74 ans.

En 1891, soit 5 ans plus tard sont toujours inscrits les 3 enfants Rieuvernet à savoir Étienne, Augustine et Pauline, mais plus de trace de leurs parents. Ils vivent avec leur oncle Pierre Baux et sa femme, Marie Lagarde dans la seule maison répertoriée à Montauriol.

Journal La Fraternité 22 juin 1887 (gallica.bnf.fr)
Journal La Fraternité 22 juin 1887 (gallica.bnf.fr)

 

Sur les recensements de la population de Caudiès qui sont en ligne jusqu'à année 1906, Montauriol est noté pour la dernière fois avec 1 maison en 1896.

 

geoportail.gouv.fr
geoportail.gouv.fr