La Chapelle Saint Jaume

 

En 1880, Louis Fédié dans son livre Le Comté du Razés et le diocèse d'Alet a fait un petit chapitre intitulé SAINT JAUME:

" Saint-Jaume en catalan signifie Saint-Jacques.Située au pied du piton qui supporte le château de Castel-Fizel, l'église ou la chapelle de Saint-Jaume était une dépendance directe de cette forteresse. Démolie par les Calvinistes pendant les guerres de religion la chapelle n'a conservé que ses quatre murs que le temps ronge peu à peu et qui menacent de s'effondrer."...

En janvier 1914, dans le numéro 77 de " La Veu del Canigò", Joseph Armagnac a écrit un article intitulé "Le Castel fizel et la Chapelle de Saint-Jaume":

   ..."Au pied du coteau qui, vers l'ouest, fait suite à celui de Castel fizel et dont le relief vigoureux barre énergiquement la vallée du côté du midi, se niche paresseuse à même les bosquets et les prés, dans le coin le plus délicieux de la délicieuse vallée, la petite église de Saint-Jaume, transformée en bâtiment rural, dépendance du moulin. Humilié, à juste titre, d'une telle déchéance, l'antique oratoire se cache humblement dans la verdure à vingt pas de la rivière qui chante mélancoliquement dans la fuite sous les arbres.

Cette chapelle dédiée à Saint-Jacques (Saint-Jaume) est la vénérable marraine de la rivière et de la vallée auxquelles elle a donné son nom. Située  sur les terres de castel fizel, elle devait probablement servir d'église aux quelques habitants du petit hameau de Castel fizel, actuellement disparu, qui était blotti au pied du château. On y remarque encore, encastrées extérieurement dans le mur du choeur, des pierres en saillie sur lesquelles sont gravées des armoiries dont quelques unes aux armes de Caudiès; d'autres portent la croix de Saint-André, patron de Fenouillet, ou l'étoile à cinq branches que l'on voit aussi sur l'écusson d'un chevalier sculpté sur une pierre de l'église de La Val. Cette chapelle était encore consacrée au culte en 1634, et le curé de Caudiès, archiprêtre du pays de Fenouillèdes, y fit le 25 juillet de cette année, une cérémonie de réconciliation nécessitée par les profanations qu'elle avait subies. Elle était abandonnée dès le XVIIIe siècle; et en 1792, on enleva les dernières pierres qui formaient l'arceau de la porte d'entrée.".., (*)

(*) Ce sont ces pierres qui forment l'arceau de Douno Pa.

Relevé des Blasons par Auguste Cauneille, dans l'échauguette (Collection Pierrette Rieuvernet)
Relevé des Blasons par Auguste Cauneille, dans l'échauguette (Collection Pierrette Rieuvernet)
Abside de la Chapelle Saint-Jaume. Au fond, clocher de Notre-Dame de La Val (2018)
Abside de la Chapelle Saint-Jaume. Au fond, clocher de Notre-Dame de La Val (2018)

Les Ruines de la Chapelle Saint-Jaume

Vues extérieures (Mai 2018)

Vues intérieures (Mai 2018)