Tribunal

 

En 1899, dans la deuxième édition (la première édition en 1879) de son "Guide historique et pittoresque dans le département des Pyrénées Orientales",  Pierre Vidal rédige un chapitre intitulé de Saint-Paul à Caudiès. il note:

 

                                                                                    CAUDIÈS

                                                           11 kil. de Saint-Paul, 52 kil. de Perpignan.

 

Cette commune (1167 habitants) tire son nom de ces d'eaux chaudes qui soudaient dans les environs (1).

L'église mérite d'être visitée à cause son rétable qui est du XIVe siècle.

Avant 1790, Caudiès était chef lieu de viguerie et possédait un bureau d'enregistrement, un entrepôt de sel et de tabac, et un trésorier de France.Il avait aussi un tribunal de justice dont les arrêts ne furent pas toujours empreints de la plus grande impartialité puisqu'on dit encore, dans le canton:

                                                                             Justiço dé Caudiès

                                                                        Justiço dé tort é dé trabès

 

Suivent des notes sur Notre-Dame de La Vall (orthographe de l'auteur) et une photo reproduite ici.

Source gallica.bnf.fr
Source gallica.bnf.fr
gallic.bnf.fr
gallic.bnf.fr

Trace du Tribunal de Caudiès est également trouvée dans le Dictionnaire de Jurisprudence et des arrêts, établi par M. Prost de Royer en 1784, dans la rubrique Allègrement (droit fiscal)