Panorama

Le château de Castel Fizel est construit sur un piton rocheux isolé, environné de falaises abruptes.

Le dessin  des crêtes, du canyon du Roc Rouge jusqu'au socle du chateau, vu du Bouix et sous une certaine lumière, évoque, pour certains Caudiésiens, la silhouette d' un éléphant. 

Ce lieu a inspiré des poèmes, tel celui écrit par  Eric Lacroix (fils de Roland et petit-fils de Jules) en 2000, et remanié en 2018:

 

Un corps franc et massif,

La montagne animale

Couche dans la garrigue

Dans le chant des cigales.

 

Des senteurs de résine,

De thym, de romarin,

Tant léché d'air marin

que du souffle des collines.

 

Le crâne rond demeure colossal ,

se coiffe de pins odorants,

Veille sur les ruines ancestrales,

sises sur sa trompe d'éléphant.

 

L'oreille de roches grises

rabattue  sur sa joue,

Tiendrait tête à la bise

Du vent, même le plus fou!

 

Quand s'agace la Tramontane

Sur les flancs de cette forteresse ,

Violemment, l'assaillant sans cesse,

Il reste stoïque comme un âne.

 

L'autan drosse  son épiderme,

Sa peau frissonne l'Aquilon.

Jamais les Dieux du panthéon

Voyant le géant pachyderme,

 

N'anéantiraient notre vallée.

Bien au contraire! L'aura divine

Et ses mille et unes bontés

Veille sur sur l'orée de la colline.

 

Son oeil sombre semble rusé

Comme par l'oreille protégé,

Il surveille si bienveillant:

Nos villages, nos vignes et nos champs.

 

Et tout au sommet de la trompe,

Il soutient donc  Castel Fizel

Dont l'histoire même nous raconte

Qu'au suzerain il fut fidèle...

 

                             

Ce lieu a aussi inspiré des aquarelles (Ici, celle de Pierre Castillou, écrivain-voyageur, dans son livre Chemin et Histoire cathares).  

 

Aquarelle de Pierre Castillou: Castel Fizel vu de Notre-Dame de La Val (In Chemin et Histoire cathares)
Aquarelle de Pierre Castillou: Castel Fizel vu de Notre-Dame de La Val (In Chemin et Histoire cathares)

Ce lieu a aussi inspiré des légendes, comme l'a écrit Louis Fédié en 1860:

" Comme Puylaurens, et comme bien d'autres châteaux Castel-Fizel a sa légende. D'après une tradition qui remonte bien haut dans le passé, un trésor aurait été enfoui dans les souterrains de cette forteresse. Les uns affirment que les Sarrasins étaient les maîtres de ces richesses qu'ils ne purent emporter quand ils furent refoulés au-delà des Pyrénées. D'autres prétendent que le trésor est d'origine espagnole. Quoi qu'il en soit, des fouilles ont été pratiquées, à diverses reprises, dans l'enceinte des ruines. Une citerne, dont on voit encore quelques restes, et qui est située au pied du lambeau de rempart, a été, il y a un siècle, fouillée, recreusée; mais tous ces travaux n'ont donné aucun résultat. L'inanité des recherches n'a pas diminué l'autorité de la légende, et bien des gens dans le pays de Fenouillèdes croient encore avec une foi robuste à l'existence du trésor de Castel-Fizel."

 

Enfin, ce lieu a inspiré une pièce de théâtre "La folle de Castel-Fizel",  drame historique écrit par Joseph Armagnac pour faire connaitre l'histoire du château, et publié dans le Messager de Notre-Dame de La Val.

Simone Boyer  rapporte que son cousin, le Docteur François Boyer, prisonnier en Allemagne au stalag 383 (1943-1944), lui avait demandé (sur papier officiel des prisonniers de guerre) les textes de Joseph Armagnac, concernant " la folle de Castel Fizel"  pour monter un spectacle afin de  distraire les soldats prisonniers. (In "La vie des descendants au cours du XXè siècle).

 

" Chateau de "conte"  mais bien réel et redoutable par ses défenses lors de son approche " a écrit Claude Parayre dans le dossier qu'il a réalisé en 2008 et qu'il a intégralement donné pour le site (livret édité consultable à la bibliothèque).

Plan Claude Parayre 2008
Plan Claude Parayre 2008