COUVENT DES AUGUSTINS

Selon Louis Fédié:

..."La ville de Caudiès possédait déjà, à cette époque, un couvent d'hommes qui, au dix-septième siècle, prit un grand développement. Il occupait tout un quartier au centre de la ville, et l'on peut encore se rendre compte de la superficie que couvraient la maison conventuelle et ses dépendances."  (Texte écrit en 1860)

"Ce couvent était desservi par les ermites de Saint-Augustin que l'on appelait les Augustins et qui se vouaient surtout à l'enseignement. Un hôpital pour les infirmes les malades était situé aux portes du couvent."...

 

Ancienne entrée du couvent des Augustins
Ancienne entrée du couvent des Augustins

Joseph Armagnac retrace l'histoire du Couvent des Augustins et la publie en septembre et octobre 1923, dans "Le Messager de Note-dame de La Val". (La collection en partie reconstituée de ce bulletin paroissial est consultable à la bibliothèque municipale.). L' historique de 1398 à 1791 est donc reproduit ici in extenso.

En 1672, les Augustins ont publié sous la plume du " Père Augustin Lubin, prédicateur chorégraphe général de tout l'ordre et  géographe ordinaire du  très chrétien roi de France",  une géographie augustinienne pour la France. L'univers augustinien comptait 42 provinces réparties sur plusieurs royaumes. La France en avait 4 ( Bourges, Toulouse et Aquitaine,

Provence, Narbonne et Bourgogne). La province Toulouse et Aquitaine fût parfois scindée en deux, mais réunie dans un chapitre tenu à Marquefave. Dès lors, ...elles formèrent une seule province qui s'étendait, du couchant au levant, depuis le couvent de Bayonne jusqu'à celui de Caudiès au diocèse d'Alet, et du nord au midi, depuis le  couvent de Mortemer au diocèse de Limoges jusqu'au même couvent de Caudiès." (L.Bertrand in Revue de Gascogne 1881 - gallica.bnf.fr)