LES CANAUX D'ARROSAGE

 

"Les canaux d'arrosage, dans le département des Pyrénées-Orientales, sont l'orgueil, la vie et la prospérité des populations agricoles. Les plus anciens datent du IXe siècle." François Jacques Jaubert de Passa (1784-1856), Ingénieur agronome de Thuir, auditeur au Conseil d'état, puis sous-préfet, Chevalier de La Légion d'honneur, a publié en 1821, un Mémoire sur les cours d'eau et les canaux d'arrosage des Pyrénées-Orientales (hydraulica.grenet.fr), travail de référence mais dans lequel les canaux de Caudiès ne sont pas cités.

En 1874, l'Ingénieur Tastu édite une carte des canaux d'irrigation dans les Pyrénées-orientales.

gallica.bnf.fr
gallica.bnf.fr

Le début du XVIème siècle, voit la création du premier canal d'arrosage de Caudiès,  à savoir le canal de Garrouda que Louis Fédié expose dans son livre "Comté du Razès et diocèse d'Alet" publié en 1880.

..."En même temps qu'il avait inféodé les terres de Cazal-Germa et de  Montauriol, le roi de France avait accordé à un de ses vassaux la concession d'un moulin à farine, appelé Moulin du Roi. Un magnifique canal d'amener, le Canal de Garrouda, reçut à 1500 mètres en amont de Caudiès toute l'eau de la Boulzanne,et, tout en mettant en jeu les meules du moulin, servit à l'irrigation d'une vaste étendue de terrain transformé en jardins potagers."...

Canaux Tricore Garrouda
Photo Andrée Tricoire 2014
Plan du canal Garouda réalisé par les Ingénieurs des Ponts et Chaussées 1829 (Archives départementales des Pyrénées Orientales)
Plan du canal Garouda réalisé par les Ingénieurs des Ponts et Chaussées 1829 (Archives départementales des Pyrénées Orientales)

En 1828, certains habitants de Caudiès demandent à pouvoir arroser certaines de leurs terres cultivables à partir de la Boulzanne et  du Canal de Garrouda. Les meuniers de l'époque, les frères Bès craignant que leur moulin soit privé d'eau s"y opposent. Les documents suivants, conservés aux archives départementales des Pyrénéees-Orientales ont été transmises par Marcel Delonca (Co-auteur du livre "Les Moulins du Fenouillèdes". Le maire de Caudiès est alors Benoit Bataillé-Lazeu.

En 1788, le sieur Nicolas Raymond, propriétaire du moulin, vend sous conditions un droit d'arrosages à certains habitants de Caudiès.

En novembre 1801, le sieur Clément  Raymond, propriétaire mineur à l'époque la vente du moulin aux frères Bès , le  s'était gardé le droit d'arroser à partir du canal les terres déjà possédées ou acquises à l'avenir.

Dans une lettre datée du 3 août 1841 (coll. Saqué Lanat),  Casimir Bénet écrit à son beau-frère Laforge, d'une part qu'il a fait un temps froid tout l'été mais que paradoxalement ils vont manquer d'eau et d'autre part que Tisseyre et Jules Bataille ont acheté le moulin Bès et que Bataillé s'oppose de façon formelle à l'arrosage par le béal, du "Parc" acheté par Duperraud .

En 1841 (3 mai), est présentée à l'Assemblée Nationale une  Loi sur l'irrigation dans le but d'améliorer l'agriculture, mais qui soulève beaucoup de questions pour faire concorder notamment Code Civil et Droits locaux..

Le Conseil Général des P-O, après la présentation de Mr Jaubert-de-Passa, rapporteur de la Commission pour les irrigations "pense qu'une loi générale sur les cours d'eau est d'une indispensable nécessité; que cette loi doit avoir pou but, non seulement de garantir l'œuvre du passé, dans ses besoins, dans ses droits et dans ses tentatives d'améliorations mais encore de favoriser l'extension des irrigations, comme un des moyens pressans du pays. Et comme l'examen approfondi de toutes les questions soulevées par la loi précitée imposera de logs retards, le Conseil se rallie aux conclusions de M. Dalloz, rapporteur de lea commission de la chambre des députés, ..." (gallica.bnf.fr)

En 1848, M.A. Jaubert, avocat de Perpignan, publie un ouvrage intitulé De L'arrosage dans le département des Pyrénées-Orientales et des Droits des Arrosants sur les eaux (gallica.bnf.fr).

En 1855, le Conseil Général  des P-O rapporte les désirs des Caudiésiens pour la création d'un canal d'arrosage.

canaux 1855
gallica.bnf.fr

Dans les archives de François Joseph Laforge (Coll. Geneviève Saqué Lanat) se trouve sa demande d'autorisation pour la construction de deux aqueducs  accordée en 1857.

Le Journal des Pyrénées Orientales du 29 janvier 1859 annonce l'enquête publique pour la création du canal d'arrosage de Caudiès. C'est alors François Joseph Laforge qui est le maire de Caudiès.

Ce projet  de Canal à Caudiès entraine une levée de boucliers dont on trouve les traces dans les délibérations du Conseil Général des Pyrénées-Orientales de 1859 (gallica.bnf.fr)

et la polémique se poursuit pendant la séance entre le Préfet qui a fait pratiquer plusieurs expériences, contestées par les opposants au projet.

Geneviève Saqué-Lanat confie une lettre gardée dans ses archives, écrite à l'intention du maire F-J Laforge  par Augustin Cussol, (Ponts et Chaussée à Prades), datée du 15 mars 1859, soit après la réunion de la commission d'enquête. Il lui explique comment il doit monter "le dossier" pour être accepté par une nouvelle commission, car il y a une forte opposition des communes du "Bas Roussillon" à l'arrosage de la commune de Caudiès située en amont.

 Augustin Cussol était bien connu des Caudiésiens; employé des Ponts et Chaussées, il avait revendu aux Caudiésiens en 1848 le moulin de Saint Jaume qu'il avait acquis en 1830 par adjudication au Tribunal Civil de Perpignan (in "Moulins et Meuniers du Fenouillèdes" de Comps, Comes, Delonca et Formenti).  Il avait été l'un des témoins  de Casimir Bénet à son mariage avec Marie-Antoinette Roche en 1841.

cussol incendie
Journal des Pyrénées Orientales, 18 décembre 1841

Au moment de la lettre, il travaille à Prades où Mr Saletta, Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales est Président du Tribunal. Pla auquel il fait allusion est Juge de Paix, Conseiller Général pour le canton de Saint-Paul et Laforge est l'un de ses suppléants.

Dans cette annonce de la vente du Moulin et de la scierie des Aragous, est notée que la prise d'eau en aval a été vendue au profit de l'irrigation et au détriment de l'alimentation des Moulins.

scierie aragous
Courrier de l'Aude 20 juillet 1859 (ressourcespatrimoine.laregion.fr)

Dans les "Affaires courantes du mois d'Avril 1860" publiées dans les "Nouvelles Annales de la Construction" (gallica.bnf.fr), est notée la prise d'eau dans la Boulzane. En 1860, le maire est Henri Bataillé  (maire nommé par le Préfet).

Dans les délibérations du conseil général de 1861 (gallica.bnf.fr), est  encore notée la réponse du préfet:

Canaux Préfet 1861

Dans les délibérations du Conseil Général en 1864, la réponse du Préfet

(Note: Usine = Moulin)

canaux 1864

Le 11 décembre 1864, le canal de Caudiès est déclaré d'utilité publique ( In Répertoire général alphabétique du droit français publié en 1869 - gallica.bnf.fr).

Dans la table décennale des lois (1864 -1873) sont répertoriés (gallica.bnf.fr):

      - le décret du 11 décembre 1864, autorisant l'Association Syndicale par l'exploitation des canaux dérivés de la Boulzane et destinés l'irrigation dans la commune de Caudiès (Pyrénées-Orientales) - s. XI, b. IIII, t. XXV, p 613 -

      - le décret du 28 novembre 1866, portant modification à la constitution du syndicat institué pour l'exploitation de deux canaux d'irrigation dérivés de la Boulzanne à Caudiès (Pyrénées-Orientales) - s. XI, b. 1290, t. XXIX, p 564 -

Jean-Marie Alary transmet la photo du décret impérial manuscrit gardé dans les archives de la Mairie.

Canaux décret napoléon
Décret de Napoléon du 11 décembre 1864 (Coll.Mairie)
canaux 1865
Jornal de Pyrénée Orientales 22 août 1865(ressourcespatrimoines.laregion.fr)

Dans ses édition du 9 et du 20 août 1867, le Journal des Pyrénées Orientales publie l'annonce de l'adjudication pour la construction des canaux de Caudiès. Le  maire de l'époque est  Victor Bénet. Casimir Bénet-Roche est directeur du Syndicat d'arrosage.

canaux adjudication 1867
ressourcespatrimoine.laregion.fr

Dans les délibérations du Conseil Général des Pyrénées-Orientales de 1868, le Préfet rapporte:

                                                                                     Canal de Caudiès

                                                                  Les travaux de ce canal poursuivent leurs cours réguliers et tout

                                                               permet d'espérer qu'ils pourront être terminés dans un avenir très -

                                                               prochain. (gallica.bnf.fr)                                                    

Le 5 mai 1869, le Journal des Pyrénées Orientales publie encore l'annonce de l'enquête publique sur la construction des canaux.

canaux enquête publique
ressourcespatrimoines.laregion.fr

Dans le Journal de Pyrénées Orientales du 8 octobre 1869 se trouve cette chronique.

canaux fin de travaux
ressourcespatrimoines.laregion.fr

Dans les délibérations du Conseil Général est notée la fin des travaux des Canaux de Caudiès. Casimir Benet-Roche est devenu Maire de Caudiès. Son nom restera indissociable des canaux de Caudiès.

gallica.bnf.fr
gallica.bnf.fr
carte des canaux
Plan des Canaux de Caudiès datant de Napoléon III, gardé à la Mairie (peut être agrandi sur le site des Canaux de Caudies)

Dans le recueil pour les primes d'honneur du concours agricole, pour la région Sud en 1870 est rapportée une notice sur les Pyrénées-Orientales où sont mentionnés les canaux d'arrosage, dont ceux de Caudiès à partir des travaux de l'ingénieur en chef des Pyrénées-Orientales, Tastu.

gallica.bnf.fr
gallica.bnf.fr

Sur ce tableau, le premier chiffre est celui de la longueur du canal en mètres pour le canal principal et le dernier la surface arrosée en hectares.

 Dans les délibérations du Conseil Général de 1873, le Préfet constate que la mise en service des canaux d'arrosage de Caudiès depuis 3 ans a profité à la Commune sans pénaliser les arrosants en aval,  a contrario de la polémique déclenchée par  la demande d'irrigation quelques 20 ans auparavant.

Canaux 1873
gallica.bnf.fr

En 1887, les discussions à propos de l'irrigation par les canaux d'arrosage animent toujours l'Assemblée Nationale que le Sénat, comme le rapporte la Dépêche( Toulouse).

irrigation 1887
La Dépêche, 3 juillet 1887 (retronews.fr)
Irrigation 3
La Dépêche 29 août 1887 (retronews.fr)

Ce sont des Syndicats (actuellement  en 2022, l'ASA  des Canaux de Caudiès) qui gèrent l'exploitation du système d'irrigation (entretien, amélioration, taxes).

Le premier règlement, établi en 1864 (Décret Impérial), gardé en Mairie, a été mis en ligne par Dominique Boyer sur son site "Les Canaux de Caudiès de Fenouillèdes" (https://canauxdecaudies.jimdofree.com/), site créé en 2017 .

Les syndics notés sur le règlement sont:

Leroy-Dumesnils (Désiré, époux d'Euphrasie Bataillé)

Flamand

Rivière-Canaby (Gabriel Louis), né en 1828 à Caudiès, cultivateur.

Acquisition de l'usine au pont de Quillan par le syndicat du Canal

                                Décision du conseil d'état du 2 mai 1891 (gallica.bnf.fr)

Au cours de l'Assemblée Générale de L'ASA des Canaux de Caudiès du 24 mai 2019, a été évoquée l'ex-usine du Pont de Quillan. (extrait du compte-rendu).

Dans les délibérations du Conseil  Général des Pyrénées Orientales (1893)

canaux subvetion
gallica.bnf.fr

Des dissensions se font jour au sein du syndicat, avec recours au Conseil d'État.

Canaux 1900
Délibératios Conseil d'État (gallica.bnf.fr)
Canaux vote 1900
Déibération Conseil d'État (galica.bnf.fr
Canaux 1912
Délibérations Conseil d'état 1912 (gallica.bnf.fr)

Sur les délibérations du Conseil Général De 1905, est répertorié la construction d'un Aqueduc

Aqueduc 1905
gallica.bnf.fr

Exemple d'aqueduc

Dans le règlement initial, les canaux d'arrosage sont disponibles du 31 mai au 15 septembre, sans discontinuer, jour et nuit.

Chaque portion de commune conserve l'eau un certain temps et la fréquence et la durée de l'arrosage est fonction des cultures. Le document ci-dessous  de 1892  concerne le Tour d'eau  de Jean Boyer dans ses différentes parcelles.

La distribution de l'eau est surveillée par des banniers qui suivent les eaux dans toutes les distributions, ouvrent et ferment les oeils, élèvent ou abaissent les vannes. Ils disposent des clefs des oeils et des échaux ou déversoirs, et peuvent mettre des amendes pour non-respect des règles d'utilisation.

L'un des gardes des canaux de Caudiès fut Dominique Jorda.

Dominique Jorda
Dominique Jorda

Xavier Morato (1913  Palafrugell - 2012 Caudiès)  a été garde vannes assermenté de l'ASA pendant 18 ans,

Joseph Rey, "Jojo" a été le dernier garde vannes , alors qu'il travaillait pour la mairie (voirie) de 1975 à 2008.

En 1994, Paul Rousset avait consacré un film aux canaux d'arrosage: "Les Canaux en héritage".

Actuellement, il n'y a plus de banniers et ce sont les utilisateurs qui gèrent le système.. Martine Félix, alors présidente de l'ASA en 2020, a publié un rappel des usages dans le Bulletin Municipal.

M. Ladki, dans sa thèse de 2010, sur " Les canaux d'irrigation ou canaux de distribution d'eau brute" a particulièrement éudié les ASA de Caudiès.

Ladki M. (2010). Canaux d’irrigation ou canaux de distribution d’eau brute ? Arrangements institutionnels et stratégies organisationnelles autour de la multifonctionnalité des systèmes irrigués gravitaires, Thèse de Doctorat en Gestion, AgroParisTech, Paris : 735 p. + Tome des études de cas (203 p.).

Thèse de FM Ladki 2010
Thèse de FM Ladki 2010

Il note aussi  3 effets  dits externes de l'existence  des canaux à savoir la recharge des nappes, le patrimoine et l'assainissement pluvial (d'où transfert du plan cadastral actualisé et transmission pour avis des permis de construire au sein du périmètre syndical).


 

gouttière
Pluviale se déversant dans le canal

 Il en résulte des arrangements formels ou non entre l'ASA et la Commune.

En particulier, il existe un arrangement formel pour le patrimoine lié aux canaux:

Détachement de personnel et matériel communal pour l’entretien des ouvrages d’art et des 11 km de canaux, à un prix avantageux pour l’ASA

Mise en place de projets communs de réhabilitation et de valorisation du patrimoine.

Travaux  sur les canaux en 2017

et dans le bulletin d'information municipal de février 2020...

Ces photos de l'ouverture des canaux en 2022 , grâce au travail des employés municipaux, ont été faites par Christophe Torreilles, président actuel de l'ASA, et publiées sur la page Face Book  qu'il a créée. (https://www.facebook.com/asacdf/)

Pour se rendre sur la page FB des canaux, cliquer sur le bouton. Vous quittez le Musée Virtuel, pour y revenir, fermer l'onglet.

Dans les délibérations du conseil général de 1911, sont votés des travaux nécessités par les inondations (gallicabnf.fr).

La paîchère
La paîchère

En 1933, une demande de subvention est demandée au Conseil général (gallica.bnf.fr):

En 2014,  André Tricoire avait fait ce petit reportage photographique sur les canaux d'arrosage.

cliquer sur les phtos pour les agrandir

Exemple de canal dans un jardin en 2016 (Joêlle Boyer)

Les Artistes d'Arts en Fenouillèdes ont apporté leur contribution pour les JEP 2022 (cliquer sur les photos pour les agrandir):

 Mireille Boix   qui a beaucoup peint son village,  a gratifié le site, spécialementt pour les JEP de deux tableaux:  le long de la route du col Saint-Louis, l'aqueduc et la maison où elle passait des vacances dans les années 60.

De même Andrée Tricoire , a mis en peinture (Pastel et Acrylique) ses photos de l'aqueduc près de Gouyens.

Enfin, Elfriede Eugène a fait cette aquarelle du canal de  Garrouda (d'après une photo d'Andrée Tricoire).

 En 2017, alors qu'il n'existait pas d'autre carte de l'ensemble des Canaux de Caudiès que celle datant de Napoléon III affichée au premier étage de l'ancienne bibliothèque, Dominique Boyer a créé un site dédié accessible à tous. En  suivant tous les canaux à pied et avec son GPS et son appareil photo, il a pu faire tous les relevés, établir les différentes cartes, et les documenter par des photos.

En cliquant sur le bouton "site des canaux d'arrosage de Caudiès" (site de Dominique Boyer), vous quittez le Musée Virtuel de Caudiès. Pour y revenir, fermez l'onglet du site des canaux d'arrosage.

Déjà dès l'évocation des travaux pour l'irrigation du territoire de Caudiès, des discussions enflammées avaient eu lieu concernant les pénuries d'eau en aval. Actuellement, compte-tenu du changement climatique, l'eau est devenue une ressource précieuse qu'il importe d'économiser.

ASA 2021  (Bulletin municipal mai)
ASA 2021 (Bulletin municipal mai)

Cet été 2022 avec sa canicule et sécheresse prolongées, non seulement en zone méditerranéenne mais pratiquement dans toute la France a entrainé des restrictions d'eau dans tout le département des Pyrénées Orientales. Caudiès n'y a pas échappé et des mesures particulières ont du être appliquées.

Les Taxes d'arrosage

Le Petit Marseillais du 24 juin 1889 rapporte un jugement pour altercation entre le maire et une utilisatrice des canaux d'arrosage. En 1889, le maire était Joseph Mérou.

Arrosage
retronews.fr

 

Dans sa thèse (2010) Ladki note que la tarification de l’eau est différenciée selon qu’il s’agisse de l’arrosage des jardins domestiques ou de l’irrigation agricole.

 

ASA Taxe 2020
ASA Taxe 2020

Il convient d'ouvrir un chapitre sur le canal de La Pinouze et de Castel-Fizel qui irrigue aussi la Commune de Caudiès mais tire ses eaux de la rivière Saint-Jaume et dont l'ASA est autre.