Les Prêtres

 

Vicaires sur les Registres paroissiaux (geneanet.org et archive.cg66.fr):

 

- Delmas Antoine

né à Caudiès le 9 octobre 1644, ordonné prêtre par Mgr Nicolas Pavillon le 4/12/1669, curé de Caudiès en novembre 1672.

- Flory Jacques

décédé à Caudiès le 23 octobre 1721, à l'age de 80 ans, bachelier en théologie, curé de Caudiès (archives.cg66.fr), signe les registres de Caudiès comme archiprêtre de 1702 à 1719.

- Martin Jean, signe comme vicaire de Caudiès en 1705.

- BARRIERES, signe comme prêtre en 1712.

- Calmés de Montasels  prêtre en 1716

- Bouche, signe comme prêtre et vicaire pour la messe et l'inhumation au cimetière paroissial du curé Flory en 1721.

 

- Lacan signe comme curé en 1771, avec Lucet Etienne, vicaire et Azaïs ,vicaire en 1790.

VICAIRES DE CAUDIÈS de 1828 à 1873 selon Joseph Armagnac (Message de Notre-Dame de La Val):

 

Calaret: né à Axat en 1804, ordonné en 1828, vicaire à Caudiès 1828-1831, puis à Perpignan, décédé en 1865.

Escaro (1805, 1828, 1879) vicaire à Caudiès 1831-1832

Ribeil Mathieu (au1803, 1828, 1866) vicaire à Caudiès 1832-1834

Vignes Louis (1803,1835,1892) à Caudiès  1836-1837

Rouch (1810, 1836,1887) à Caudiès 1837-1838

Arcens (1810, 1838, 1878) à Caudiès 1838-1839 puis à Saint-Paul où il se retire.

Trilles Pierre (1813, 1839, 1888) à Caudiès 1840-1843

Guaus (1816, 1843, 1891) à Caudiès 1843-1844

 

REGISTRE DES CONTRATS DU CHAPITRE DE ST- JUST ET ST- PASTEUR DE NARBONNE

 

Sont relevés

- Lacau

Fol. 94-98 : accord entre le chapitre St-Just et Julien Lacau, prêtre et curé de Caudiès, « à raison de la faculté que ledit maître Lacau prétend avoir de faire cuver son vin, provenant de sa portion de dixme dudit Caudiès et dépendances, dans la grange appellée le capitoul, scituée audit Caudiès, conjointement avec la portion de la dixme appartenant audit chapitre... » (17 septembre 1760). 

- Estève                                                                                                                                                                                              de la somme de 50 l. tenue en compte à M. Dufour, fermier de Caudiès, qu’il a payée à Me Estève, curé de ... que le chapitre luy a accordé pour contribuer à l’opération qu’il a esté obligé de faire à l’églize dudit lieu, causée par l’incendie qu’il arriva dans le mois de juin de l’année 1752... » 

- Giraud Tournier

Fol. 231-233 : Transaction entre le chapitre St-Just et Vincent Bagot, prêtre, docteur en droit canon, chanoine etpromoteur de l’église et diocèse d’Alet, agissant au nom de Giraud Tournier, archiprêtrede Fenouillèdes, vicaire perpétuel de Caudiès  ... (1668)

 

HISTORIQUE fourni par la Bibliothèque Diocésaine de Perpignan

La consultation de certains registres et des ordo-annuaires du diocèse (publiés à partir de 1869) permet d’établir une liste assez précise. La 1èredate entre parenthèses correspond à la date de naissance, la 2ème à celle de l’ordination sacerdotale, la 3ème à la date de décès.

 
Blaise Olive ( ? ; ? ; ?) : attesté entre 1802 et le 24 octobre 1833
J ou Michel Delcasso (1803 ; 1827 ; 1884) : entre le 2 février 1834 et le 8 mars 1846
Joseph Ferrié ( ? ; . ? ; ?) : entre le 19 juillet 1846 et le 17 juin 1852
Isidore Trilles ( ? ; ? . ?) : entre le 14 août 1852 et le 15 août 1866
Charles Colomer (1827 ; 1851 ; 1891) : entre le 15 août 1866 et le 31 novembre 1868
Deville (1829 ; 1855 ; 1893) : entre le 1 décembre 1868 et le 15 octobre 1869
Jampy (1842 ; 1868 ; ?) étant vicaire en 1868
Bataillé (1792 ; 1816 ; 1881) étant prêtre habitué depuis 1832 (attesté en 1868, 1869, 1870, 1871, 1873, 1875, 1876, 1877, 1878, 1879)
Charles Colomer (1827 ; 1851 ; 1891) : entre le 20 octobre 1869 et le 21 mai 1872
Parahy (1842 ; 1869 ; 1898) étant vicaire en 1869, 1870, 1871, 1873
Martin Trilles (1830 ; 1856 ; ?) : entre le 10 juin 1872 et le 30 septembre 1888
Emmanuel Coll (1846 ; 1870 ; ? ) : entre le 1 octobre 1888 et le 20 janvier 1894
Hippolyte Peyralade (1846 ; 1872 ; 1928) : entre le 20 janvier 1894 et mai 1923
D’après les annuaires, il aide son successeur entre 1923 et 1928
Jean (Auguste) Jouret (1878 ; 1903 ; 1942) : entre 1923 et juin 1942
Pierre Terrassier (1910 ; 1936 ; ?) : entre le 10 juin 1942 et 1951
Gaston Gabriel (1918 ; 1944 ; 1988) : entre 1951 et 1976

 

 En 1976, la paroisse devient une annexe de St-Paul et n'a donc plus de desservant propre.

 

On retrouve la trace de Blaise Olive, premier curé sur la liste fournie par la bibliothèque diocésaine dans un article sur l'agitation anticléricale écrit par Camille Couderc dans la Revue Historique (gallica.bnf):

Un fait divers relevé dans le " Gaulois" du 20 juin 1866, concerne le curé Deville.

gallica.bnf.fr
gallica.bnf.fr

En 1882-1883, l'Affaire des Manuels scolaires au début de la laïcisation, décrite par Philippe Rosset en 1984 dans les Annales du Midi, touche Caudiès en la personne de son vicaire,  Martin TRILLES. En effet, il s'agit de l'un des cinq desservants du Diocèse de Perpignan, dont le traitement a été suspendu

(et pour lui le plus longtemps, de 1883 à 1889) pour s'être s'opposé fortement aux manuels scolaires laïques, en particulier au manuel d'Instruction civique de Paul Bert. L'opposition à ces manuels a pris plusieurs formes selon les paroisses: sermon hostile en chair, pression sur les instituteurs, refus de sacrements ... le tout relaté et commenté par les journaux, Semaine Religieuse et L'Indépendant. ( persee.fr)

 

Dans son ouvrage "NOTRE-DAME DE LAVAL" (note 38), François Fabre rapporte le procès verbal de la bénédiction  d'une nouvelle cloche (remplacement d'une cloche fêlée) par le curé Charles Colomer le 28 juillet 1867. Cette cloche  de 117 kilos, fondue à Perpignan par Raymond Cribaillé porte le nom de Marie-Antoinette-Casimir, prénoms de ses parrain (Casimir Benet) et marraine (M.A.Benet Roche).

 

Le curé Hyppolite Peyralade a participé à la Guerre de 1914-1918.

Dieu et Patrie 11/11/1917 (gallican.bnf.fr)
Dieu et Patrie 11/11/1917 (gallican.bnf.fr)