ABBÉ GABRIEL

Biographie donnée par la Bibliothèque Diocésaine de Perpignan

Abbé Gaston Gabriel

Né à La Reit ou La Beit selon les documents, vraisemblablement La Reid (Belgique), le 14 mai 1918 

Ordonné à … le 4 juin 1944 

Vicaire à St-Martin du Bon Secours (Perpignan) le 15 mai 1946

Curé de Caudiès de Fenouilledes et de ses annexes Malabrac et Villaraze le 1 août 1951 

Il dessert Fenouillet et Prugnanes. Lorsque le doyenné est réorganisé dans les années 1960, il reste curé de Caudiès (Fenouillet et Prugnanes étant regroupés avec d’autres paroisses).

Il était également avocat ecclésiastique à l’Officialité régionale du Midi (Toulouse)

Retiré du ministère en 1976 mais demeure domicilié à Caudiès

 

Décédé le 21 ou le 30 mai 1988 à Cannes

Dernier curé de la paroisse dans les années 50, et vicaire judiciaire *, d'origine belge, riche (certains disent qu'il jouait au tiercé et gagnait) et controversé.

Il roulait en DS 19, sa mère toujours assise à ses côtés, et portait des vêtements, tant civils que sacerdotaux raffinés et chers.

Il sollicite ses paroissiens et paroissiennes qui offrent leurs bijoux (or, grenats..) pour faire réaliser une parure pour la statue de la Vierge de Notre Dame de La Val. La première cérémonie de couronnement aura lieu le 12 septembre 1954

 

 

* Le tribunal ecclésiastique est chargé par l’évêque d’exercer le pouvoir judiciaire conformément au code de droit canonique et à la jurisprudence de l’Église universelle.Ce pouvoir est ainsi exercé par délégation de l’évêque sur le plan local (diocésain ou, dans la plupart des cas, interdiocésain), sous la responsabilité d’un prêtre appelé vicaire judiciaire ou encore official.

Il prêche des Missions.

Cloche Marie-Louise
Cloche Marie-Louise

 

" Une lettre qui fait apparaitre un autre aspect de la vie de l'Abbé Gabriel"

                                  Document transmis par Jean-Paul Tricoire