Docteur Rabinovici Chiva

Dans le  Journal Officiel du 16 mai 1940, figure le Docteur Rabinovici Chiva nommé parmi les médecins auxiliaires, au grade de médecin sous-lieutenant (16ème région). Il figure également comme exerçant à Caudiès dans l'annuaire Rosenwald de 1945 (gallica.bnf.fr)

Jean Vayre transmet les éléments suivants:

 le Docteur RABINOVICI , pendant l'occupation, s'était réfugié à Caudiès pour échapper à la chasse aux juifs très " mode " à l'époque. Il exercçait et résidait dans l'immeuble qui a appartenu à la famille ROCHE et plus tard aux parents de Roger et Gilberte Delbourg épouse Balfagon.
Le Docteur a eu un jour une visite qui n'avait rien de médical ni de courtois. C'était la Gestapo. Mon frère Georges qui, au lieu de partir au STO, faisait de la résistance, était ce jour là allé rendre visite à sa femme qui tenait le café VAYRE. Croyant que les intrus s'étaient déplacés pour le cueillir, il s'est enfui en compagnie d'un ancien maire communiste d'un village du haut-Vallespir que mon père hébergeait.
J'ai eu l'occasion de rencontrer à Toulouse sa fille qui y était enseignante dans la décennie 70-80. Elle avait des souvenirs très fidèles de sa période Caudiésiènne et m'a appris que son père était un rescapé de l'extermination.