RAYNAUD Rose, Sage-femme

Dans le journal  "LA PRESSE" en date du 30 septembre 1912, on relève l'entrefilet suivant, concernant Mme Raynaud, née Coste (à Caudiès en 1818):

gallica.bnf.fr
gallica.bnf.fr

Sur le recensement de la population de Caudiès en 1906, elle est notée comme sage-femme, née en 1818 à Caudiès, habitant au quartier dit Vieille Fontaine, chez sa belle fille.

En 1911, elle reçoit une médaille de bronze pour service exceptionnels rendus à l'assistance publique (J.O. du 22 avril 1911).

François Fabre, en 1971, publie une monographie intitulée "Altesses Royales en Fenouillèdes et en Roussillon" dans laquelle il rapporte la réception du Duc d'Orléans et de son épouse à Caudiès. Sa description repose en partie sur les récits de Rose Raymond:

"Le compte-rendu suivant n'a rien du roman. Son récit s'inspire d'abord de la relation des évènements faite à plusieurs reprises à ses descendants, dont l'un nous l'a rapportée, par celle que les plus de 60 ans appelaient "Ménime Rose"  titre que lui avait valu l'exercice sa profession de sage-femme pendant plus de 70 ans. La grand-mère en question avait fait partie du groupe de jeunes filles ayant accueilli la princesse et dansé le 15 septembre 1839. Ce n'est pas sans un certain attendrissement et une véritable émotion mêlés d'un peu de fierté qu'elle aimait le rappeler à ses enfants et petits enfants."

Les sages-femmes pouvaient baptiser les enfants dès les naissance si elles présentaient que la vie du nouveau-né était en danger. Les registres paroissiaux en témoignent.

Catherine ou Anna Rogé dite Engepe, sage-femme

Catherine (selon l'état civil) Lafitte est née à Caudiès le 24 août 1861 de Guillaume Lafitte , cultivateur, et Françoise Costes.

Elle épouse à Caudiès en 1884, Joseph Rogé, maçon dont la famille est originaire d'Urgell en Espagne. Sur le recensement de la population de Caudiès de 1906, elle est inscrite sous le prénom d'Anna. Le surnom a été indiqué par Francis Mérou.

Son acte de naissance est annoté: décès à Caudiès en octobre 1953 (archives.cd66.fr), c'est-à-dire à 92 ans. Elle a fait des accouchements jusqu'à un âge avancé. Janie Rogé, épouse de son petit-fils Henry (né en 1920), racontait que celui-ci avait emmené sa grand-mère, déjà âgée, en mobylette faire des accouchements à Fosse.

Albert Bayrou, a  colligé quelques sage-femmes (In Caudiès-de-Fenouillèdes, à la recherche du passé, 1996):

- Acher Catherine (1755),

- Rex Jeanne (1770)

- Delvia Jeanne (1774)

- Pages Jeanne ( 1786)