Baux Paul

Sur le tableau des Maires de Caudiès, il figure pour deux mandats:

- 1830 à 1832

- 1837 à 1848

Dans son ouvrage, CAUDIÈS-DE-FENOUILLÈDES, à la recherche du passé, Albert Bayrou qui a étudié les extraits des  délibérations consulaires et municipales, rapporte les évènements suivants:

- 1830 - Paul Baux, négociant, est nommé maire de Caudiès.

Il jure fidélité à Louis-Philippe d'Orléans, lieutenant général du royaume, et à la Charte Constitutionnelle.

L'adjoint est Eugène Pinel.

            -- 7 octobre - Publication de la Charte Constitutionnelle aux conseillers municipaux, aux officiers de la Garde Nationale et à la Gendarmerie.

Le maire et l'adjoint, revêtus de l'écharpe tricolore, au devant de l'hôtel de ville, à la gauche de l'arbre de la liberté, ont lu  au peuple rassemblé sur la place, la Charte Constitutionnelle.

Les conseillers municipaux: Pierre CANABY, Raymond ROQUEFORT, Guillaume CRAMBES, Raymond JAMMET fils, Rymond BAILLAT,

Antoine OLIVE.

Le tilleul est une des espèces choisies comme arbre de la liberté en 1792. L'arbre de la liberté devient obligatoire dans toutes les communes de France en 1794 (décret du 3 pluviôse, an II).

gallica.bnf.fr
gallica.bnf.fr

Emmanuel Fureix a publié dans les Annales du Midi (Tome 24, N°280, 2012), un article intitulé " l'arbre de la liberté dans le Midi: conlfictualité autour d'un signe révolutionnaire (1814-1852)".

persee.fr
persee.fr

- 1831, 1er mai,  Célébration de la fête de Louis-Philippe: le maire et l'adjoint, au milieu de 150 gardes nationaux,* précédés de 20 enfants portant chacun un drapeau tricolore se rendant à vêpres.

Il y avait pas de 1200 personnes: il y eut des danses publiques avec distribution de bon vin; on chanta des chansons patriotiques. Des distributions de pain furent faites à 66 familles des plus indigentes de la commune.

* le 24 avril, prestation de serment par les officiers de la Garde Nationale: "Je jure fidélité au Roi des Français, obéissance à la Charte Constitutionnelle et aux lois du Royaume."