FABRE François Henri

G.Normand - FENOUILLÈDES n°10
G.Normand - FENOUILLÈDES n°10

Il nait  à Caudiès le 21 septembre  1897, de Antoine Baptiste Fabre et Marie Calvet. Il fait sa scolarité à l'école de Caudiès  tenue par  Mr Marill. Il est mobilisé en 1916.

Sur sa fiche de matricule (Classe 1917, matricule 73 du bureau de Perpignan) est porté le métier de Cultivateur.

Sont notées plusieurs citations et décorations (Médaille militaire, Croix de guerre), dont Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur en novembre 1952. Celle-ci lui a été remise à Caudiès au cours des cérémonies de l'Armistice du 11 novembre, dont le compte-rendu, publié dans le MIDI LIBRE  (édition du 25 novembre 1952), a été repris dans la revue FENOUILLÈDES (n° 10).

Après la guerre autours de laquelle il a été blessé, il travaille à Montpellier (Mairie) où il se marie.

En 1936, il est domicilié à Perpignan et à partir de 1959 à Caudiès.

 

En 1946, il crée au niveau Régional et Départemental, l'association des Anciens Combattants (qui a changé d'appellation en janvier 2007). Hommage lui a été rendu le 14 juillet 2003 en baptisant la cour des Anciennes Ecoles "Espace Caporal Fabre" et en apposant une plaque faisant mention de sa Légion d'honneur et de sa Croix de guerre 14/18 (Bulletin Municipal).

 

Ses écrits (certains de ses livres sont consultables à la Bibliothèque Municipale):

- Passage des troupes en Fenouillèdes avant la révolution française. (édit. 1974)

- Caudiès, une petite ville royale à la fin du XVIIe siècle.

- Proverbes du Fenouillèdes.

- Contes et légendes du Pays de Fenouillèdes.

- Gabriel Deville, premier évêque constitutionnel des Pyrénées Orientales. (édit. 1976)

- Altesses royales en Fenouillèdes et en Roussillon. (édit. 1971)

- Un de nos plus anciens sanctuaires: Notre-Dame de La val à Caudiès de Fenouillèdes. (édit 1969)

- Mémoire sur le consulat dune petit ville royale à la fin du XVIIe siècle.

1959 photo prise lors de la remise de la légion d'honneur à son frère
1959 photo prise lors de la remise de la légion d'honneur à son frère