Lacoste Marcel

Renseignements donnés par Janine Lacoste, son épouse

Marcel Lacoste naît le 16 janvier 1936 à Perpignan,  et fait toute sa scolarité  au groupe scolaire Arago dont il deviendra l’archiviste.

En 1960, il fait son service militaire, 30 mois dont une partie en Algérie pendant la guerre. Au retour, il reprend son travail d’archiviste.

C’est à cette époque, qu’il commence une longe maladie qui lui vaut deux interventions chirurgicales. Il interrompt son travail uniquement le temps de sa convalescence.

En 1990, il épouse à Caudiès, Janine, née Armagnac,  vit à Caudiès mais continue de travailler à Perpignan.

En 1993, il devient le correspondant local du journal « L’INDÉPENDANT ». Son premier article date du 19 avril 1993. Il y travaille jusqu’en 2011, la maladie le contraignant à arrêter, sa femme prend le relai.

Il décède à l’hôpital de Perpignan le 6 juillet 2014, et est inhumé à Caudiès. 

 

On lui doit beaucoup de photos et de reportages sur Caudiès, dont certains sont reproduits sur ce site.

Avec un groupe de Théatre venu de Perpignan
Avec un groupe de Théatre venu de Perpignan

Lacoste Janine

Elle prend le relai de son mari, comme correspondant de L'INDÉPENDANT, qui publie cet article dans son édition du 13 AVRIL 2021 (lindependant.fr):

Janine Lacoste n’est plus

Janine Lacoste nous a quittés la semaine dernière. Elle était nos yeux et nos oreilles. Janine était la correspondante de L’Indépendant pour les deux communes voisines de Saint-Paul-de-Fenouillet et Caudiès-de-Fenouillèdes.

Janine et L’Indépendant, c’était une histoire de famille. Elle avait repris officiellement le flambeau de l’actualité locale à son mari, Marcel, à son décès en 2014, se faisant ainsi le relais de ses deux communes d’adoption.

Car Janine, de nom de jeune fille Armagnac, est née en 1938 à Marseille. Elle est l’aînée d’une fratrie de deux frères et une sœur. C’est là-bas qu’elle passera les premiers moments de sa vie. À chaque période de vacances, elle venait à Caudiès, le village dont son père était originaire. À 18 ans, elle part s’installer à Paris où elle rencontre un ingénieur passionné d’aviation, avec qui elle partira à Laval et aura un enfant, Jean-Michel. Après le décès de son mari, elle décide de venir vivre à Caudiès. C’est en décembre 1989 qu’elle épouse Marcel Lacoste, agent technique au CDI du lycée Arago à Perpignan, qui deviendra correspondant de L’Indépendant en 1993. Après le décès de Marcel en 2014, Janine prendra donc sa relève. C’est particulièrement à ce moment-là qu’elle est entrée de plain-pied dans la famille des correspondants de L’Indépendant. Toujours contente, gentille, compréhensive. Bavarde quand elle était en confiance. Et dynamique. Elle faisait partie du club des "orange". Avec Espérance Abad, correspondante à Claira, ou Jeanne Camps, mémoire de Prades et du Conflent qui, pour donner plus de couleur à la vie, certainement, avaient les cheveux rouge-orange.

Elle avait mis du temps à dompter l’informatique. À la rédaction, on se souvient qu’elle a été l’une des dernières à nous apporter le Hors Sac (la copie manuscrite des correspondants) en début de semaine, au siège. Trouvant que c’était plus "sympa de se voir plutôt que de tout nous envoyer par cet ordinateur de malheur que je ne comprends pas ". Janine, c’était aussi un accent. Celui de Marseille teinté, un peu aussi, de l’accent audois. Elle aura parcouru les Fenouillèdes, appareil photo à la main, présente à toutes les manifestations locales, toujours prête à prendre un cliché, à écrire un compte rendu fidèle. Mais en septembre dernier, elle nous avait fait part de son intention d’arrêter sa mission de correspondante. Elle se sentait fatiguée...

Nous présentons à toute sa famille, à tous ceux que ce deuil attriste nos plus sincères condoléances.

                                                                                                                                                                              JDM

 

photo lindependant.fr
photo lindependant.fr