LA Fabrique (chaises)

En 1928, la fabrique de chaise est répertoriée sous le nom de Baux Élie.

Dans le Messager de Notre-Dame de La Val de septembre 1936, Joseph Armagnac écrit qu'elle se situe à l'emplacement de l'ancien moulin du Roi.

Dans le journal Languedoc Sportif du 5 août 1932 (ressourcespatrimoines.laregion.fr), est publiée cette publicité.

Chaises Bonnemaison
Chaises Bonnemaison

Sur le site retronews.fr, se trouve une annonce de liquidation judiciaire de l'entreprise Bonnemaison en 1932 publiée dans le journal "La Dépêche" (Toulouse) du 1er octobre 1932.

Rempailleuse

Jeanne Vidal,  épouse de Dominique Jorda rempaillait des chaises à son domicile (ex avenue de la gare).

Ci-après des photographies de son travail qui ont été confiées par sa petite fille Dany Jorda Bouvier.

Madame Debat, mère de Roland travaillait à l'usine de chaises mais rempaillait à domicile. La chaise était mise sur un tourniquet. Les outils en buis  comprenaient un poussoir à rembourrer et un poinçon.