Coiffeurs

 

Sur la liste des artisans et commerçants de Caudiès en 1909, donnée par Francis Mérou, est noté comme coiffeur,

Deloupy Olivier

 

Salon de coiffure Rieuvernet.

Il ne s'agit pas de la Grande-Rue mais de la route nationale en direction de Perpignan

Photo extraite du Livre "Fenouillède(s)" dePierre Cantaloube
Photo extraite du Livre "Fenouillède(s)" dePierre Cantaloube

Parmi les petites histoires caudiésiennes écrites par Georges Vayre (rapportées par son fils Denis),  celle du coiffeur est rapportée ici:

 

Le coiffeur de Caudiès

 

Un ami de mon père, monsieur Pézières, conseiller général du canton de Saint-Paul de Fenouillet, était professeur de Français au collège de Perpignan. Certain jour notre éducateur principal nous demanda de composer un devoir intitulé : un artisan de votre village.

J’avais choisi notre coiffeur … il y avait tant à dire !

Rasage, coupe de cheveux, friction, rien ne m’avait échappé. Mais j’avais ajouté que monsieur Rieuvernet vendait non seulement des parfums mais aussi des articles de pêche, des cannes, des casquettes et bérets, des revues et journaux.

Monsieur Pézières avait bien ri en lisant mon devoir qui n’avait d’ailleurs mérité que la moyenne.

Certain jour, venu à Caudiès, monsieur Pézières me demanda de le conduire chez le coiffeur.

Il n’en croyait pas ses yeux et m’a dit : « J’aurais dû majorer ta note pour tes dons d’observation ». Je l’ai dit à mes parents, je n’étais pas peu fier !

 

 

Coiffeuse Madame PIQUEMAL

donné par Claude Millé: "Petit renseignement supplémentaire, au rez de chaussée de la maison Dubedat anciennement maison Duverger, il y avait avant la seconde guerre mondiale une coiffeuse pour dames, mme Piquemal (non, pas une couturiere...) qui passa la main ensuite à ma mère Mimi Millé qui coiffa longtemps ces dames de Caudiès. Je me souviens de l'imposant appareil à friser, avec une cinquantaine de fils qui coiffaient la cliente au risque de l'électrocuter. Le mari de Mme Piquemal avait un garage en face de la maison Palmade, on lisait encore il y a quelques années "garage Piquemal".

Salon de coiffure Eliette Calvet

Sur la place de la Mairie.

1976 Publicité dans un livret écrit par François Fabre
1976 Publicité dans un livret écrit par François Fabre

En 2002, Chantal Mauricio Fernandez ouvre un salon de coiffure sous l'enseigne "Ilot de Beauté", au 1 Place de la mairie dans l'ex-épicerie du village. Elle y exerce jusqu'en avril 2017.  Claire Collados (d'Axat) lui succède.

Photo du bulletin municipal de Caudiès
Photo du bulletin municipal de Caudiès