MUSIQUE

Les Enfants de Caudiès

 Dans la revue  Fenouillèdes n°28, Guy Normand  qui retrace l'histoire des Associations Musicales en Fenouillèdes, consacre un chapitre sur Caudiès où l'enjeu semble plus politique qu'artistique.

D'après Guy normand, une association chorale aurait vu le jour en 1886, fondée par Pierre Vidal avec statuts officiels, sous le nom de "L'Avenir. Les Montagnards de La Val "mais qui aurait  périclité.

Revue Fenouillèdes n° 24
Revue Fenouillèdes n° 24

 

En 1895, une nouvelle chorale renaît, "Les Enfants de Caudiès", sous l'impusion du maire et de Pierre Vidal, dans le but notamment d'animer la fête nationale du 14 juillet. Dès la première année, on assiste à des règlements de comptes politiques par l'intermédiaire de la chorale ( Subvention, Bénédiction de la bannière au milieu de la fête laïque, désorganisation du défilé...) ce qui amènera la dissolution de la chorale et sa résistance par des concerts donnés dans des lieux "privés" et l'utilisation de son nom interdit mais apparaissant par artifice au décours d' une tournure de phrase...!

Revue Fenouillèdes n° 28
Revue Fenouillèdes n° 28
Bannière de la Chorale les Enfants de Caudiès
Bannière de la Chorale les Enfants de Caudiès

Les Musiciens de Caudiès (1930 ?)

Cette photographie est extraite de la Revue Fenouillèdes (n°28). Il s'agit d'une prise de vue sur les marches du Palais de Justice de Perpignan vers 1930, musiciens de Saint-Paul et de Caudiès y sont réunis . Les noms des Caudiésiens  avaient été donné à Guy Normand qui a écrit l'article par "Petit Louis" Fourcade.

Les Musiciens de Caudiès au Carnaval de 1947

Le carnaval de 1947 est organisé par Paul Mandoul et  Joseph Carrère, qui est alors appariteur. Le thème est celui de l'histoire de Bernard de Montauriol, retrouvée par André Badie, montée en spectacle à la salle Virondeau. (Souvenirs de Francis Mérou). 

Réunion des Musiciens Caudiésiens 1948 (?)

Francis Mérou confie cette photo et quelques souvenirs: Ces musiciens qui appartenaient à deux groupes, ont probablement été réunis par une fête. L'un sous la direction de Philippe Millé comprenait les trompettistes Francis Mérou et Pierrot Paret, et les clarinettistes André Siffre, Jeannot Billès et Georges Villa. L'autre groupe était dirigé par Alexis Martignoles à savoir Serge Peille (Petit Saxo Alto), Robert Authier et Max Berthomieu (Trompette), Maurice Déger, Germain Mathieu et Georges Mérou (Saxo).

Avant de jouer de la trompette, Francis Mérou avait commencé à jouer du Cornet à piston, donné par le Colonel Bousquet, propriétaire de la métairie des Demoiselles pour lequel il travaillait.

L'ORCHESTRE DE CAUDIÈS

Photo publiée dans la revue FENOUILLÈDES (n°37)
Photo publiée dans la revue FENOUILLÈDES (n°37)

 

LA CAOUDIERENCÒ

C'est un hymne local dont les paroles avaient été écrites par Joseph Armagnac, vers 1895.

 L'arrangement musical a été fait par Robert Rieux, chef d'orchestre professionnel (notamment sur les paquebots "Flandres", et "France"). Il a aussi remanié les paroles.

C'était le beau-frère de  Josépha Vidal, native de Caudiès, infirmière à Paris (A.P.-H.P). A la mort prématurée de son frère, il élève son neveu et vit avec sa belle-soeur sans l'épouser.  Pendant les vacances, il exerce à Caudiès ses talents artistiques, musique (création d'une chorale), peinture ( Notre-Dame: aquarelles, Tour du Viguier: peinture), poésie.  Ces renseignements ont été donnés par Dany Bouvier, née Jorda dont  Robert Rieux était le grand oncle.

Jean-Claude Rey a complété par ses souvenirs personnels puisqu'il a fait partie de cette chorale  d'enfants (avec René Payrard,  Frédéric Castelo, Rémi Authier,  Jean-François Palmade, Marc Héline), recrutée parmi ceux qui apprenaient le solfège avec Raymond Martignoles (viticulteur et capitaine de l'équipe de Rugby). Cette chorale se produisait notamment pour l'installation des touristes qui venaient camper sur le Pré (idée de Georges Vayre).

LA SARDANE et HENRY PEPRATX

"....et voici que la cobla se met à jouer des sardanes dansées par de jeunes couples. ..."  C'est ainsi que François Fabre décrit l'ambiance musicale de la fête du village lors du passage du Duc d'Orléans à Caudiès en 1839.

Henry Pepratx dont la maison familiale est une des demeures à colombage de la place de la Mairie, publia en 1956, un ouvrage intitulé "La Sardane", sous-titré "La danse des Catalan, son symbole, sa magie, ses énigmes", et préfacé par Pablo Casals. Sur sa couverture est reproduite "La Sardane de la Paix " de Picasso. Ce livre est disponible à la bibliothèque.

La Sardane avait presque disparut en France, sauf dans le Vallespir au décours de 1870 pour renaître dans le Roussillon à la fin de la deuxième guerre mondiale.

A Caudiès aussi,  on danse la Sardane, parmi d'autres danses  sur la place de la Mairie, l'été, à l'occasion des fêtes. Marie-Thérèse Boyer se souvient d'y avoir appris les pas dans les années 1955 - 1960. 

 Pépratx a écrit dans son livre: ...

LE CHOEUR DE LA BOULZANE

Cette chorale a été fondée en 1983, sous l'impulsion de Raymond  Authier et  Georges Vayre notamment, et Emmanuel Smagg. Suzanne Truillet en a été la première présidente. Lionel Arnaud en est le chef de choeur depuis le début (auparavant à Axat).

 

Les répétitions se font de façon hebdomadaire aux Anciennes Écoles de Caudiès mais les choristes viennent  des environs, de Limoux à Perpignan.

 Paul Rousset a fait un film pour les 30 ans de la chorale.

 

 

Mars 1986 la chorale avec les stagiaires
Mars 1986 la chorale avec les stagiaires

 

En cliquant sur le bouton, vous quittez le site du Musée Virtuel de Caudiès. Pour y revenir, fermez l'onglet.