Écoles

 

Anciennes Écoles

L'entrée se fait soit par la Placette, soit par un grand escalier sur la Promenade des Basses. Cet escalier sert de décor aux photos de groupe.

Peinture de Mireille Boix
Peinture de Mireille Boix

Ces écoles sont entrées en fonction après 1922 (l'année n'est pas connue précisément) et ont été désaffectées en 1967.

L'espace baptisé Caporal Fabre, permet avec les salles (dont la plupart noms ont été attribués sous la mandature de Jean-Yves Lacroix)  et la cour,  la tenue de diverses manifestations et sert de lieu de réunion pour certaines associations et de bureau de vote (Salle Debussy). La salle Marjolaine est l'ancienne cantine.

Juillet 2017: Escalier décoré pour accueillir un atelier UNICEF pour "partir en Livre"
Juillet 2017: Escalier décoré pour accueillir un atelier UNICEF pour "partir en Livre"

Dans la salle Debussy, les anciens élèves reconnaissent le carrelage mais font remarquer la bande de ciment qui correspond à l'emplacement de l'ancien mur qui divisait l'espace en deux salles de classe.

Salle Debussy (2017)
Salle Debussy (2017)

Les fenêtres côté rue sont murées sous la mandature de Louis Espinasse et son adjoint Georges Vayre  fait installer des étagères dans les anciennes embrasures, pour transformer cette salle en bibliothèque.

 

A  l'origine il y avait 2 cours de récréation séparées par un mur (ce qui explique les 2 portes en haut de l'escalier), l'une à gauche pour l'école des garçons avec un préau (sur une photo de classe, on voit les agrès) l'autre à droite pour les filles. A noter que la rambarde maçonnée sur la photo de 1933, a été remplacée par une ferronnerie.

Claude Millé (2019) se souvient que pendant la guerre de1939-1945, époque à laquelle il était à l'école à Caudiès, il n'y avait que des acacias, et le mur séparant la cour des garçons de celle des filles existait encore

Michèle Castello (née en 1947), qui habite sur la Placette  se rappelle que vers 1950-1951, les filles se mettaient déjà à l'ombre des tilleuls.

Sur la photo réunissant tous les élèves de l'école sur l'escalier, prise en 1957, figure déjà l'arbre présent  près de l'entrée de la cour sur cette photo couleur récente.

 

Photographies de la cour des Anciennes Écoles prises en avril 2019 (Dominique Boyer)

Photographies des Anciennes Écoles prises  en avril 2019 (Jean-Paul Tricoire)

Écoles vues du clocher
Anciennes Écoles vues du clocher de l'église paroissiale 2004

sur FR3, Marc Maillet, président de la FRENE66, explique que décaisser la cour est possible, tout en respectant les racines des arbres

En mai 2019, Philippe Dubedat, photographe professionnel à Caudiès (philippe-du-66.over-blog.com),  a fait ce reportage poétique sur la cour de Anciennes Écoles, et il a donné au site avec beaucoup de gentillesse, la possibilité d'y faire figurer ce magnifique témoignage  du patrimoine vivant, avant sa destruction.

Les Anciennes Écoles, après l'ouverture en 1968 des nouvelles sont devenues un espace de réunion festif et convivial dont témoignent certaines photos.

Pour revoir les anciennes photos de classe prises dans la cour (1930-1966) cliquer sur le bouton

14 juillet 2009 (Photos Richard Bouvier)

Loto d'Été 2017 (Photos Comité des Fêtes)

Journée Citoyenne 2018 (Photos Dominique Boyer)

Les photos suivantes étaient jointes aux précédentes dans l'exposition proposée par Arts En Fenouillèdes, à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2019 (Thème Arts et Divertissements). 

DEUIL: Lundi 4 Novembre 2019, l'abattage des arbres a débuté.

Cette belle photo de Philippe Dubedat prise l'été dernier, vaut mieux qu'un long discours pur faire comprendre l'ampleur de la perte patrimoniale.

Le Survivant
Le "Survivant" mai 2020 (Photo André Tricoire)